English

Effets biologiques. physiologiques et neuropsychologiques des radiations des écrans cathodiques sur les êtres vivants.

J. Surbeck *, A.M. Laverdure, M.O. North, G. Tritto.

XXèmes journées méditerranéennes internationales de médecine du travail, Marrakech, Maroc, 26;-28 octobre 2001

Publié dans les Résumés des Communications, p. 16


* Membre Actif de la Commission Internationale de la Santé au Travail, CIST/ICOH, NOS.2423 "A", EMF-Bioshield Laboratory, rue du Léman, CH-1201 Genève, Suisse.


Une controverse existe sur les effets nocifs possibles des radiations d'écrans cathodiques: bio-, physio- et neuropsychologiques. De nouvelles expériences ont été réalisées en vue de démontrer le lien de causalité de cette nuisance ainsi que la possibilité d'en protéger les utilisateurs avec des é1éments EMF-Bioshield®.

Matériels et méthodes: Nos expérimentations ont été réalisées sur plusieurs modèles biologiques: algues, daphnies, drosophiles, embryons de poulets, rats, et 120 utilisateurs d'écrans adultes répartis en 4 groupes: - (a) non exposés, (b) exposés sans protection, (c) exposés avec protection-placebo, (d) exposés avec protection-active, puis sur des biopsies de testicules humaines cultivées in vitro. Lors des expérimentations récentes, des écrans “low-radiation” ont été utilisés et les radiations quantifiées avec l'appareil homologué Metex 3800 (expositions à 50 cm).

Résultats: Chez l'homme, 4 heures d'écran induisent une augmentation de la fatigue et de l'agressivité ainsi qu'une diminution de la productivité et de l'activité du système immunitaire. L'intensité des radiations électromagnétiques émises par les écrans (13V/M et 50 nT) est identique avec et sans éléments de protection, ce qui paraît montrer leur inutilité. Or nos résultats montrent des différences très significatives dans les altérations biologiques entre “écrans protégés” et “écrans non protégés”: ceci indique l'inadaptation des appareils de mesure officiellement utilisés. Les effets nocifs observés après exposition à l'écran sont concordants sur tous les modèles biologiques et sur l'homme.

Discussion et conclusion: les radiations émises par tous les écrans cathodiques provoquent des perturbations biologiques, physiologiques ou neuropsychologiques chez les utilisateurs et tous les êtres vivants qui y sont exposés. Il est possible de les éliminer avec les éléments de protection ayant fait I'objet de nos expérimentations. Les résultats obtenus suggèreraient I'application du “principe de pr6caution” pour tous les utilisateurs d'écrans.

Mots-clés: travail à 1'écran, écran cathodique, radiations.

S. E. I. C. sa
3, rue du Léman, 1201 Genève, Suisse
Tel. 00(41) 022-732-5540 - Fax 00(41) 022-732-2534
E-mail: seic@pingnet.ch
Site Internet: http://www.emf-bioshield.com


Copyright © 1998-2013 S.E.I.C. - Suisse